retour à la page d'accueil retour au sommaire "livres" retour au sommaire du journal

Questions à Elisabeth Sebaoun, éditrice de la collection Contes et Légendes, chez Nathan

" Mon métier, je l’adore ! "

Dans un petit recoin paisible du Salon du Livre, Elisabeth Sebaoun, l’éditrice de Contes et Légendes de l’an 2000, nous a reçus pour répondre à nos questions sur l’histoire de ce livre.

Pourquoi avez-vous mis les textes dans cet ordre ? Comment s’est fait ce choix ?
Ce n’est pas moi qui ai choisi, c’est Christian Grenier, spécialiste de science-fiction. Moi, je ne suis pas spécialiste. Je lui fais confiance. Le texte qu’il a placé en tête de l’ouvrage ouvre bien sur un monde imaginaire.

Pourquoi ce titre, Contes et légendes de l’an 2000 ?
Les contes et légendes, ce sont des choses qui ne sont pas tout à fait vraies. Des contes et récits auraient décrit le monde d’aujourd’hui tel qu’il est : ce n’aurait pas été intéressant !

Comment et pourquoi avez-vous choisi ces auteurs et ces illustrateurs ?
J’ai pris des auteurs connus, appréciés des jeunes, comme ça j’étais sûre qu’ils raconteraient des choses intéressantes, et que ça marcherait. Les illustrateurs, eux, ont été choisis par une spécialiste de l’illustration de chez Nathan.

Comment avez-vous décidé de mettre tel illustrateur avec tel auteur ?
Là encore, ce n’est pas moi : j’ai donné les textes à la maquettiste, qui a choisi d’associer un illustrateur à un auteur. Il n’y a pas eu concertation entre auteurs et illustrateurs. C’est un peu dommage. Pour un auteur, l’illustration peut être une trahison. Certains d’ailleurs n’ont pas aimé les illustrations de leur texte.

Pourquoi cette illustration de couverture ? Pourquoi le vert est-il la couleur dominante ? Qui a choisi cette couverture ? Qu’est-ce qu’elle signifie ?
Je ne sais pas vraiment... Le vert, c’est la couleur de l’espoir, non ? C’est une couleur vive... La couverture a été faite par un illustrateur connu, choisi par la maquettiste. Elle ouvre sur l’imaginaire, cette couverture. L’illustrateur doit garder sa liberté.

Est-ce que les auteurs qui ont participé à Contes et Légendes de l’an 2000 ont aimé ce livre ?
Oui !

Quelle histoire préférez-vous dans ce livre ? Pourquoi ?
J’en aime beaucoup. J’adore " Le dernier village de la Terre ", " Le sourire du robot ", je les aime toutes !

Aimeriez-vous que certaines histoires se réalisent ?
J’aimerais bien avoir un robot, comme dans une des histoires...

Comment ce livre vous est-il venu à l’idée ?
A cause de l’an 2000. On a voulu marquer l ‘événement. C’est commercial aussi...

Quand vous étiez petite, aviez-vous, vous aussi, un rêve de l’an 2000 ?
Aller sur la lune, sans doute. J’avais 18 ans en 1969, quand l’homme a marché sur la lune pour la première fois...

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? L’aimez-vous ?
Je l’adore ! Je l’ai trouvé par hasard. J’ai eu de la chance.

Editez-vous beaucoup de livres ?
Je m’occupe de la collection Contes et Légendes : six livres par an, et de la collection " scope " (vendue par abonnement).

N’avez-vous jamais eu envie d’écrire vous-même ?
J’ai écrit un livre : une bible pour les tous petits.

Comment doit faire un auteur pour être édité chez vous ?
Un auteur me fait un essai. Je veux être sûre qu’il s’adresse bien à des enfants, que c’est passionnant... Je veux vérifier.

Pour l’instant, ce livre a-t-il beaucoup de succès ?
Les auteurs n’ont même pas pu recevoir leur exemplaire : le livre a été épuisé en cinq jours. On avait sorti 7 000 exemplaires au premier tirage. La réimpression est relancée ...mais on manque de papier !

Présentation du livre Contes et Légendes de l'an 2000

retour à la page d'accueil retour au sommaire "livres" retour au sommaire du journal