retour à la page d'accueil retour au sommaire "livres" retour au sommaire du journal
Enfants sages... comme des images !
Au salon du livre de Montreuil, nous avons visité l’exposition "Lectures d’enfance".
Etaient présentés 33 livres illustrés, qui parlaient surtout du regard porté sur les enfants.
On a remarqué que cette image des enfants a évolué en fonction des époques.
Les livres anciens montrent deux types d’enfants: les enfants " terribles " et les enfants sages.
  • Par exemple dans le livre "Crasse-Tignasse" édité en 1847 et illustré par Hoffmann, les enfants sont désobéissants et ils sont toujours punis. Comme aussi "Max et Moritz" qui veulent voler des gâteaux chez le boulanger, qui passent par la cheminée et qui tombent dans la pâte à pain et sont mis à cuire.
  • En revanche, la bonté, la gentillesse et l’intelligence sont toujours récompensées, comme dans "Les petites filles modéles" ou "Gédéon dans la forêt".

Plus récemment, on voit que la place de l’enfant a changé. Ils sont capables d’affronter des dangers et des épreuves comme dans "Alice au pays des merveilles" ou dans "Jumanji". On s’aperçoit que l’enfant est le héros des histoires qu’il vit lui-même et qu’il provoque comme dans "Pierre et le loup"(1970- Jiri Trnska).
Nous avons vu aussi des livres où il y avait une recherche dans l’illustration comme: "Alphabet" de Kveta Pacouska où il y a des matériaux différents pour réaliser les lettres: collage, tissus, papier mat et brillant, polystyrène, papier en relief (Braille), papier tissé.
Parfois le texte se mélange à l’illustration, comme dans le livre"Le jour où papa a tué sa vieille tante".
Dans "Jumanji", les parents n’ont pas d’importance : l’illustrateur ne les a pas totalement représentés; pour donner l’impression de grandeur. Jonathan Swift dans "Les voyages de Gulliver" ne dessine qu’une partie du corps des géants (un oeil, une bouche, une main mais immense!).
Parfois en regardant une image, on est angoissé: on a vu par exemple une illustration en noir et blanc avec un serpent enroulé sur une cheminée et à côté il y avait un fauteuil avec du tissu assorti au serpent.
Certains illustrateurs ont fait des dessins avec des vues aériennes ("Les aventures de Pinochio"), ou en contre-plongée ("Jumanji") ou en plongée; d’autres utilisent un style réaliste.
Sophie

 
retour à la page d'accueil retour au sommaire "livres" retour au sommaire du journal