Poésies

 

Couleurs

La mer est turquoise
Quand le vent souffle dans sa trompe
Elle vire au vert

La mer est turquoise
L’été la mer est bleue
D’un bleu très clair

La mer est turquoise
Mais l’automne elle est
Rouge, orange, et jaune

Le printemps, elle est d’un turquoise magnifique
La saison durant laquelle
La mer est la plus belle

C’est le printemps

Anne-Claire

La moule

Dans la mer
Il y a un bateau
Dans ce bateau
Il y a une chambre,
A côté une table
A côté de la table,
Il y a un tabouret,
Sur ce tabouret,
Une moule,
Dans cette moule,
Un crabe !

William

 

La MER


LA MER
qu’on voit danser au ciel d’été est aussi belle qu’une mouette qui s’est posée sur les vagues bleutées.

La mer est si mouvementée qu’elle monte les escaliers pour aller chercher ses vagues d’argent qui sont tellement mais tellement…qu‘on n'arrive même pas à l’exprimer.

La mer est un trésor de couleur orangée que même les poissons parviennent pas vraiment à l’admirer.

La mer est bercée par la brise d’été.

 

 ANNA Kizeleva

 

La Mer 

Le vent qui berce la mer
Le long des golfes clairs
Souffle dans sa belle trompette
Avec le chant des mouettes
La mer qui danse tout le temps
Autour des moutons blancs
S'énerve quelquefois

Avec une aile d'effroi.

Gauthier

 

PARTOUT

La mer je la vois partout,
Dans mes rêves,
Dans le ciel,
Et même sur les cartes postales.

La mer je l’entends partout,
Dans mes pensées,
Dans un coquillage,
Je l’entends même de ma maison

La mer je la sens partout,
Dans une salière,
Sur un galet
Ainsi que sur un bateau.

LAURE GABIZON

Des vagues de verre

Voyez, au-dessus des vagues ébouriffées
Ces mouettes essoufflées

Et en-dessous des vagues ébouriffées,
Qu’y a-t-il ?

Y a-t-il des poissons sans front ?
Mais oui !

Y a-t-il des algues de dentelle ?
Mais oui !

Y a-t-il des coraux comme des vitraux ?
Mais oui !

Et y a-t-il du plancton pour tous les poissons ?
Mais oui !

Il y a tout ce que tu peux imaginer …

 

Alexandre Omeyer

LE RÊVE

 

La mer est bleue comme des yeux,
Je rêve sur un rivage pour pêcher un coquillage,

Les flots chantent et la mer danse,
Il y a les moutons blancs qui bougent avec le vent,

La mer m'a bercé dans mon lit douillé,Elle a des reflets d'argent comme le blanc,

La brume enrouée a été gelée.

 

ANTOINE LEISER

 

La mer 

La mer a un son mélodieux
Ses vagues se bousculent
Et font des bulles

       Parfois
       La
       Mer
       Est
      Grise
      Et
       Nous

Apporte une petite brise
Sur la plage, on peut ramasser
De jolis coquillages en forme de nuage
La mer devient calme le soir
Et c’est agréable de la voir

Claudie Therrien

Si tu étais

 

Si tu étais la mer

Tu serais : les vagues, l’écumes.

Si tu étais un plongeur,

Tu ferais de la plongée

Et tu rencontrerais: les poissons, les baleines, les requins.

Et quand tu remonterais dans le bateau

La mer serait redescendue

Et tu irais ramasser des coquillages

 

Edouard Collot

 

La vie du petit garçon

 

 

Il était une fois dans un petit pays lointain un petit garçon qui était au bord de la mer où il y avait un vent de vipère et des papillotes sur le sable. Il y avait des nuages dans le ciel qui s'étiraient comme une aile.

Les vagues éclataient sur le phare de l'île des Cormorans et les poissons vivaient dans un pavillon d'eau…..

 

 

Juliao Palhares

 

 

 

La mer en colère

 

 

La mer ne danse plus,

La mer ne parle plus,

La mer ne palpite plus,

On n’ entend plus le déroulement des vagues,

On n’ entend plus la petite vibration du vent .

On ne voit plus le ciel se balancer.

 

C’ est la tempête

La mer hurle,

La mer rugit,

La mer est en colère .

 

Elle est une vipère,

On n’ entend plus souffler le vent,

On voit le ciel noir et les éclairs persants..

 

C’ est la tempête

 

 

Constance de Villeneuve Esclapon

 

La mer nourrice

 

La mer a des reflets changeants qui changent jour et nuit
C’est notre fleur des splendeurs, elle a une douce symphonie
Elle berce les anges si purs, la mer est fidèle, c’est une nourrice.
Elle a des reflets d’agent et de dentelle et a des reflets d’or.

Elle brille comme une coquille et berce les blancs moutons,
Elle dit des mots dans sa langue des merveilles et ivres de soleil et de liberté,
Les mouettes vont au ras des flots tellement elle les attire.
La mer a une âme mélancolique,

C’EST NOTRE NOURRICE .

Laura Vannucci

 

 

 

LA MER AGITEE

 

 

Au loin je peux apercevoir le déroulement des vagues brillant ,

scintillant .

Les vagues se bousculent jusqu’aux rivages avec des reflets d’argent

Et des reflets changeants .

Tout à coup la mer se calme je peux entendre le chant des vagues .

On peut entendre la mer parler au bord des rivages

on peut l’entendre danser une chanson d’amour .

 

 

Alexandre Caussin

 

 

 

 

 

Balade sur la plage

 

Un rayon de soleil qui brille sur la mer

Cela me fait sourire devant ce voile clair

Sa couleur est ma préférée

Mais je ne vois qu’un morceau de plage

Où est passé le reste !

Le rayon de soleil qui éblouit les mouettes

Cela me fait rire avant la baignade

J’aime lui rendre visite

Pour voir ses grandes vagues

Je viens tard pour lui parler

Demi rayon de soleil brille sur ma maison

La mer est partie

Les vacances sont finies signe de la rentrée.

Je la reverrai l’année prochaine.

 

                                       Claire

 

L'éclair et la mer

 

Le ciel est sombre

Le tonnerre gronde

La mer est déchirée

Et dans un bruit brutal et sinistre

La foudre s'abat sur un bateau

Le bateau sombre sous la mer.

 

 

PAUL CHEMIN

 

 

La Mer

La mer est belle avec ses vagues bleues et blanches

Avec l'écume on dirait le pelage des moutons.

Et quand la mer est ensoleillée, on a envie de la visiter .

ALINE DESBOIS

 

 

 

L ‘ ORAGE

L’ harmonie danse sur les côtes claires.

Tandis qu’un orage meurtrier s’abat sur le bord de mer .

Les vagues s’ élèvent vers le ciel, et de la brume s’ estompe.

FLAVIEN

 

 

 

Mer

 

Mer pourquoi noyer les surfeurs, couler les bateaux ?
Ah, oui, je sais tu ne le sais pas !
Mer combien de grains de sel contiens-tu ?

Ah oui, je sais tu ne sais pas comme tout le monde
Mais tu fais rêver beaucoup de personne
Par ta couleur bleu foncé, turquoise et grise.

Pourquoi changes-tu de couleur tout le temps ?
Ah oui, tu ne sais pas !
Ne trouves-tu pas que tu ressembles .aux enfants !

Tous pareils même la mer
Vous voyez …

Romain Uhl

 

 

La mer était si

 

La mer était si calme en cette période d'automne

Que même les bulles du poisson d’argent troubleraient le silence,

Que même le coup de vent troublerait le silence,

Que même les sauts du petit poisson bleuté troubleraient le silence,

Que même la vaguelette écumeuse troublerait le silence,

La mer était si, si calme en cette période d'hiver

Que même le vol plané de la mouette troublerait le silence,

Que même le petit caillou tombant de la falaise troublerait le silence,

Que même la neige tombant des cieux troublerait le silence,

Que même le mouvement de nageoire du petit poisson d'or troublerait,

le silence

 

La mer était si bruyante en cette période de printemps,

Que même le saut du dauphin orangé n'augmenterait pas le bruit,

Que même les dauphins qui jouent n'augmenterait pas le bruit,

Que même le bateau à moteur n’augmenterait pas le bruit,

Que même les cris perçants des pêcheurs n’augmenteraient pas le bruit,

 

La mer était si, si bruyante en cette période d’été

Que même la berceuse n’augmenterait pas le bruit,

Que même les sauts de la baleine n’augmenteraient pas le bruit,

Que même les pas du géants des mers n’augmenteraient pas le bruit,

Que même un puissant orage n’augmenterait pas le bruit

 

Arthur Pivin

L’homme           rêveur

Si je faisais de la plongée

Dans un sous-marin

Je ne pêcherais que des requins

 

Si je nageais

Je m’envolerais

Voir les coquillages striés

 

Si j’étais une baleine,

Une baleine bleue

Comme le bleu de la mer …

 

ALEXIS . RENARD

La mer et ses pas chassés

La mer danse sur les vagues gelées

A tous moments elle peut tomber

Le vent matinal l'a poussée

Alors elle a traversé,

Tout en pas chassés,

Une grande vague d'eau rosée.

Le soleil lui a donné

Un joli petit teint bleuté

Alors la mer courut se jeter

Dans les grandes profondeurs ensoleillées

Et de cette journée

Elle fit remonter

Un grand bateau échoué

Thomas Clavelloux

 

 

La mer est très jolie

La mer qu’on voit danser le long des blancs moutons

La mer a des reflets d’argent,

Voyez le vent souffler le long des golfes clairs.

La mer brise d’été,

La mer splendeur d’azur.

La mer brille comme le soleil

La mer des merveilles,

La mer bergère d’azur, infinie.

La terre aux ras des flots.

Voyez ces bateaux sur ses eaux.

Arthur Vince

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ET SI

Et si les mouettes

Dansaient sur la mer ,

Jouaient avec ses reflets d'argent

Et ses reflets changeants.

Et si elles glissaient sur les marches taillées par les vagues.

Et si tout cela existait?

La vie serait belle et amusante

Près de la mer.

 

Lise Bresnu

Si tu étais

Si tu étais la mer

Tu serais : les vagues, l’écume.

Si tu étais un plongeur,

Tu ferais de la plongée

Et tu rencontrerais: les poissons, les baleines, les requins.

Et quand tu remonterais dans le bateau

La mer serait redescendue

Et tu irais ramasser des coquillages.

 

 

Edouard Collot

 

 

LE VOILIER ET LA MER

Sur la mer douce et claire

Un grand voilier flotte sur la mer.

Sous la mousse blanche de la mer ,

Un coquillage d’un or magnifique

Une étoile de mer orange, rouge

Sont en train de s’enfoncer dans le sable .

FLORIANE

 

La mer

La mer qu'on voit danser le long des flots vermeils

Est une harmonie plantée de couleurs.

Les mouettes dansent autour de la mer

Elle a un teint bleuté

L'eau bleue a des reflets d'argent.

Elle a des anges purs

Leurs ailes sont la couleur de la mer

La mer a un frisson d'or.

Maxime Gibier

 

 

La mer vers l’hiver.

 

 

 

Oh, la belle, belle, belle MER magnifique à regarder, cette belle

vague tressée, pourquoi ne pas se baigner dans cette eau glacée ?

Cette MER danse devant mon regard venez donc la voir !

Ces écumes si mûres emportent ton âme vers une bulle magnifique.

Si tu trouves sur la plage, un très joli coquillage, écoute-le

Le long de ton oreille, cette merveille te montrera le soleil .

ZOE